Top 10 des moyens d’améliorer vos compétences en VTT

0
281

Ces 10 conseils amélioreront vos compétences en VTT et feront de vous un pilote hors route plus complet, capable de gérer tout type de terrain.

Pour être un vététiste à succès, il ne suffit pas d’avoir de la vitesse et de la forme physique. Vous devez également posséder un certain degré de compétence technique et de maniement du vélo. Accélérer à travers les sections techniques, escalader des lacets raides et naviguer dans les racines et les rochers font partie de la plupart des sorties hors route. De la même manière que vous vous entraînez pour être plus en forme aérobie, vous pouvez également améliorer votre capacité de maniement pour devenir un pilote plus compétent. Intégrez ces 10 choses à votre conduite pour améliorer vos compétences en VTT et devenir un athlète de VTT plus complet.

1. Assurez-vous que votre vélo est correctement configuré.

Profitez des progrès de la technologie VTT avec des éléments tels que les tiges de selle télescopique, la suspension réglable, la géométrie de sentier moderne, les offres de pneus, les essieux traversants, les freins et bien plus encore. Lorsque votre vélo vous convient et que vous disposez des pièces capables de gérer n’importe quel terrain, vous vous sentirez plus confiant et à l’aise, peu importe ce que le sentier vous réserve.

2. Choisissez les bons partenaires de conduite.

Si votre objectif est de grandir en tant que pilote, passez du temps avec des personnes avec qui vous êtes à l’aise. Votre groupe doit à la fois vous pousser à être meilleur et soutenir votre croissance en tant qu’athlète. Vous ne devriez pas vous sentir gêné d’essayer de nouvelles choses ou obligé de dépasser votre niveau de capacité trop rapidement. Un bon groupe d’amis contribue grandement à vous aider à devenir un meilleur cavalier.

3. Si vous ne pouvez pas parcourir une section de sentier, continuez d’essayer!

N’ayez pas peur de vous arrêter et de «session» une zone technique pendant votre randonnée. C’est peut-être une descente raide, une montée rocheuse ou un virage serré qui ne cesse de vous énerver. Analysez la section et travaillez sur le choix de la ligne et essayez de nouvelles positions sur votre vélo jusqu’à ce que vous le «nettoyiez». La seule façon de s’améliorer est de rouler en dehors de votre zone de confort.

4. N’oubliez pas les montées!

Le plus souvent, lorsque nous pensons au trail technique, nous envisageons de faire de la descente. Cependant, il est tout aussi important d’être compétent dans les montées raides et difficiles que dans les descentes. Le positionnement du corps, la transmission et l’efficacité du pédalage sont essentiels pour ces types de montée. Le maintien d’une position neutre sur le vélo et d’un coup de pédale doux et puissant vous mènera souvent au sommet de la plupart des ascensions rocheuses ou parsemées de racines.

5. Apprenez à être à l’aise hors de la selle.

Que vous déplaciez votre poids vers l’arrière pour les descentes raides, le sprint ou le soulèvement de votre vélo sur un rocher, les vététistes passent beaucoup de temps hors de la selle. Mettez-vous à l’aise dans cette position et apprenez à bien positionner votre corps par rapport au vélo. Le but est de transférer du poids sur vos pédales, et de rester léger sur le guidon.

6. La cadence et l’efficacité sont deux clés d’une bonne conduite.

Plus vous êtes efficace et souple dans et hors de la selle, mieux vous serez capable de gérer le terrain technique. Vous pouvez affiner votre cadence pendant l’entraînement avec des exercices sur une jambe et un travail de cadence dédié pendant les entraînements de tempo. Concentrez-vous également sur des transitions douces dans et hors de la selle et gardez votre pédale fluide au fur et à mesure que le terrain change.

7. Soyez à l’aise dans les airs.

Souvent, les sorties hors route incluent des chutes de pierres, des rebords, des sauts et d’autres caractéristiques qui peuvent décoller vos pneus du sol. Vous n’avez pas besoin d’être à l’aise pour voler dans les airs, mais vous devez être confiant dans la gestion de petites caractéristiques. Commencez petit et progressez. Travaillez à retirer votre pneu avant du sol et à porter votre vitesse à l’atterrissage. Ce n’est généralement pas aussi effrayant qu’il y paraît!

8. Prenez la ligne la plus propre, pas la plus dure.

Travaillez à choisir les lignes les plus propres et les plus efficaces sur des terrains accidentés. Souvent, la meilleure ligne n’est pas nécessairement la plus difficile ou la plus difficile. Il est plus important de porter de la vitesse dans des sections difficiles que d’effectuer des manœuvres difficiles afin de la franchir. Roulez propre pour les meilleurs résultats.

9. N’oubliez pas la musculation.

Le vélo de montagne est physique et nécessite l’engagement de beaucoup plus de muscles que seulement vos jambes. Un haut du corps et un tronc solides sont essentiels, d’autant plus que les sentiers deviennent plus difficiles. Concentrez-vous sur une forte adhérence, les bras, les épaules et le tronc pour traverser en toute sécurité les sentiers difficiles.

10. Développer une technique de freinage appropriée.

«Régler» vos freins avant d’arriver aux virages serrés ou lors de descentes prolongées est l’objectif. Vous ne voulez pas bloquer vos freins et faire glisser votre roue arrière à chaque virage ou tout le long d’une pente. N’oubliez pas non plus votre frein avant. Souvent, la tendance est d’utiliser exclusivement votre frein arrière, mais le frein avant offre un excellent contrôle et une excellente puissance de freinage lorsqu’il est utilisé correctement. Les freins de vélo de montagne modernes ont une modulation et une capacité de réglage exceptionnelles. Sachez les utiliser et ils seront votre meilleur allié.

Le VTT est un sport dynamique qui demande vitesse, finesse et forme physique. Souvent, à la recherche de vitesse et de forme physique, nous perdons de vue la finesse et oublions de perfectionner nos compétences en maniement. Rouler sur un terrain technique en toute confiance fera non seulement de vous un meilleur coureur, mais cela améliorera votre expérience sur le vélo et vous vous amuserez quel que soit le sentier sur lequel vous vous trouvez. En mettant en œuvre ces 10 conseils pour améliorer vos compétences en vélo de montagne, vous deviendrez un cycliste plus fort et plus confiant, peu importe ce que le sentier vous réserve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici